Adaptation pédagogique

Dyslexie: Des aménagements pédagogiques indispensables

Les difficultés d’apprentissage de l’écrit sont un vrai handicap, longtemps mal connues et mal traitées. Pour l’élève dyslexique, l’adaptation de la pédagogie à son handicap est indispensable afin que l’école ne devienne pas pour lui un cauchemar. Notre établissement a choisi de répondre à ce besoin spécifique en intégrant ces élèves parmi d’autres enfants, non en les isolant.

Préalables aux adaptations pédagogiques

La première étape passe par la compréhension et l’acceptation de la différence par les enseignants, et aussi l’ensemble des élèves.

L’élève concerné devra accepter que l’on parle de ses problèmes. Il faut aussi lui expliquer que l’on sait qu’il a une difficulté particulière, dont il n’est pas responsable, qui ne le disqualifie pas, ne l’exclut pas, ni ne le condamne à l’échec.

L’on parlera de “différence dans la manière d’apprendre”. On peut mettre en évidence cette différence en demandant aux enfants d’exprimer ce qu’ils pensent face à un mot, à un problème. Ils s’apercevront alors que face à un matériel identique, ils ne font pas tous le même chemin.

Le travail peut se prolonger en éducation artistique, en éducation physique. On montrera là encore une différence de fonctionnement mental, où les enfants ne seront pas forcément les moins à l’aise.

Une fois cette étape franchie, on peut expliquer que certains élèves de la classe auront droit à des aides particulières parce que la lecture est plus difficile pour eux. Ce travail développe un esprit de solidarité et de respect entre les enfants.

Cet article est aussi disponible en : Anglais